L'INA (Institut National de l'Audiovisuel) vient de mettre en ligne un fonds regroupant 100 000 émissions issues des radios et télévisions publiques françaises. De quoi réjouir les enfants de la télé (et de la radio) qui sommeillent en chacun de nous. L'initiative remporte un tel succès que le site s'avère pour le moment inexploitable en raison d'une surcharge des serveurs. On se contentera donc de se dire que c'est possible en attendant que la voracité des internautes se calme. Pour le moment le service est gratuit pour une simple visualisation mais il faudra débourser quelques euros pour télécharger les vidéos en haute définition (ex : 1€ pour 10mn d'actualités).

De son côté la BBC a également ouvert un service gratuit d'archives en ligne. Avec 80 documents proposés, le fonds disponible est encore modeste mais surtout il faut résider sur le sol britannique pour y accèder. On gardera donc notre enthousiasme intact en attendant l'ouverture des tuyaux sous la Manche.

Mais il existe aussi, en dehors des bases de données exclusivement réservées aux professionnels, des services déjà bien rodés. C'est le cas des services audiovisuels de la Commission Européenne qui mettent à disposition un fonds composé de documents d'actualité, d'archives et de documentaires. La cible visée est moins grand public mais une simple inscription (un peu fastidieuse lors de ce test) permet d'accèder aux fichiers en haute résolution.

Bref, l'accès à la vidéo en ligne progresse chaque jour. Pas encore très au point pour un usage grand public, déjà rodé pour un usage professionnel ou commercial très ciblé. Dans le cadre d'un usage documentaire, qui suppose une certaine pérennité des documents acquis, il reste encore à résoudre le délicat problème des formats.

Partager