Le titre exact est même République 2.0(bêta) : vers une société de la connaissance ouverte. Notez le "bêta" qui ne manque pas de malice... Avez vous deviné ? Il s'agit de Michel Rocard qui a rédigé un rapport très intéressant, remis à Ségolène Royal le 5 avril dernier.
A bien y réfléchir, on se demande pourquoi un thème, dont personne ne dira qu'il est secondaire, est si peu évoqué dans la campagne qui s'achève. Même si on ne s'intéresse pas au côté partisan du document, le travail de l'ancien premier ministre mérite un coup d'oeil. Dans les 94 propositions de l'auteur on relèvera, par exemple la 11e : " Renforcer les filières informatiques dans les universités et tirer parti de la coexistence avec les filières art, cinéma et documentation" ; pourquoi pas la 20e : "Reprendre sérieusement le projet Europeana en recherchant des partenariats avec des entreprises européennes et en s’associant, réellement, avec d’autres pays européens. Inciter la Bibliothèque nationale de France, au-delà de Gallica, à numériser ses collections sans plus attendre et en veillant à la rendre réutilisable par tous" ; ou encore la 37e "Rendre les données publiques accessibles à tous" ; et même la 92e "Défendre des actions de diffusion en accès libre des contenus culturels européens, en synergie avec la bibliothèque européenne et une vision ouverte de l'accessibilité et de la réutilisabilité des contenus issus du secteur public, mais aussi en soutien aux initiatives sociétales visant les mêmes objectifs", etc...

Le rapport est parfois un peu incantatoire mais il permet au moins un large balayage des problématiques liées aux TIC dans l'économie et la société.

A voir sur : http://www.desirsdavenir.org/commun/pdf/RapportRocard.pdf

Partager