Déjà presque 3000 km au compteur en un mois et demi. Ne me demandez pas de détail sur la motorisation, je sais juste que c'est un 650 cm3 de 54 cv. Ce qui étonne les non-initiés, c'est qu'on ne sait pas trop s'il faut parler de moto ou de scooter. C'est les deux à la fois : la puissance d'une moto avec l'agrément d'un scoot. Contrairement aux modèles concurrents, le Burgman 650 dispose de vraies vitesses et non d'un variateur, ce qui en fait un avaleur de route. Les vitesses peuvent être actionnées manuellement par un bouton sur la poigné gauche ou s'enchaîner automatiquement (bien plus confortable). Un petit bouton "power" permet des reprises plus agressives, façon séries américaines des années 80-90... "le chevalier solitaire et sa monture..."
Comme le suggère son nom, le Burgman est fait pour le citadin mais sait s'échapper pour les vacances. Un large coffre de plus de 50 litres, logé sous la selle, permet d'embarquer une tente, un sac de couchage, un matelas et même un ordinateur portable (celui qui me sert pour ce billet), le reste des affaires pouvant loger dans un sac sanglé sur la vaste selle. Une grande boîte à gants et deux logements, situés à l'avant, permettent d'avoir sous la main les équipements essentiels. Une indispensable prise allume cigare permet même de recharger son portable. Trop classe ! et surtout très pratique.
Le prix ? Le modèle de base (le mien) peut se trouver en promo à environ 7000 € TTC, le modèle luxe (Executive), qui compte en plus l'ABS, bulle et rétroviseurs électriques, poignées et selle chauffantes, grimpe à près de 12000 € TTC, un écart qui me semble excessif puisqu'il s'agit exactement de la même motorisation.
Toutes proportions gardées, l'animal est relativement sobre. Dans un usage mixte ville-route-autoroute, ma consommation moyenne est de 5,1 L / 100 km.
Pour moi la plus grande difficulté est la manipulation à la main ou à très petite vitesse. On a peur de mettre par terre les presque 250 kg à plein, ce qui est d'ailleurs déjà fait :( - mais sans dégât (ouf !). En résumé, l'essayer c'est l'adopter.

Burgman 650
Burgman 650
Burgman 650
Burgman 650

Partager